Et si on parlait argent ?

Classé dans : Vie quotidienne | Commentaires: [ 5 ]

L’argent est un sujet tabou, pourtant tout passe par le prix. Préparez-vous à un article sans langue de bois. Bon par contre il n’y aura pas conseils type « Comment bien gagner ma vie en 5 leçons ». Nous n’avons pas de recette miracle !

Peau-Ethique a été créé en 2004 et à part un premier crédit pour la création (vite remboursé car en pleine crise des subprimes), nous pouvons être fières de dire que nous sommes 100% indépendantes.

Alors oui c’est le côté positif, on ne doit des comptes à personne, si on ne fait pas une croissance à 30 ou 40 % on ne risque pas de fermer notre entreprise.

Nous avons fait le deuil du chiffre d’affaires à 1 million d’euros, après tout est-ce si important ?

Quelle est la vraie valeur de la réussite ? Est-ce un gros CA ?

Pour nous c’est réellement une liberté entrepreneuriale, nous pouvons faire ce que nous voulons sans avoir le stress de se dire que peut-être notre salaire ne sera pas sur notre compte à la fin du mois. Car nous avons un salaire, et c’est normal. Attention nous ne sommes pas Jeff Bezos mais cela nous suffit aisément pour la vie que nous souhaitons mener.

Beaucoup se lancent dans entrepreneuriat et disent ne pas se verser de salaire. Les premières années sont souvent cruciales. Quand Cathy m’a embauché, j’ai été salariée (la première), et aujourd’hui en tant que co-cheffe (enfin est-on cheffes si on a personne à cheffer?) nous avons un salaire !

Quand on est indépendantes financièrement, les contraintes sont multiples. Et malheuresement ça n’entraînent pas une croissance fulgurante !

Parfois on a la sensation de s’épuiser et on voit qu’un.e de nos concurrent.e.s va 50 fois plus vite que nous. On choisi les pôles dans lequel on va investir. Car l’argent est réinvesti et pas dans des dividendes ou de gros salaires. Depuis un an on a enfin investi dans de vrais shootings. Car tout passe par l’image. Et comme tout c’est un budget,

On ne fait pas de partenariat non plus car il faudrait impacter cela dans le prix du produit. Or pour nous (et depuis la création), la démocratisation d’une mode alternative passe par le prix. Tout le monde n’a pas les moyens de consommer responsable, bio, équitable. Mais si on propose un prix « juste » alors on pourra toucher plus de personnes. Evidemment on souhaiterait voir Peau-Ethique de partout, Facebook, Instagram, Podcasts, Journaux … ça viendra on y croit !

Qu’en tirer ?

Au fond il y a plus de positif que de négatif, car nous avons créé une marque alignée avec nos valeurs. Notre succès est d’avoir su trouver notre équilibre et de faire un métier qui nous passionne (même si la logistique ne passionne pas grand monde). On développe des projets qui nous tiennent à cœur. Le dernier en date la culotte de règles. Marché ultra concurrentiel nous avons tout de même réussi à faire un produit d’une grande qualité dont la serviette est fabriquée en France !

Cette année nous avons eu une stagiaire pendant 6 mois qui a su nous aider sur le plan image de marque, et le mois prochaine arrive une alternante. Nous sommes aussi dans les starting pour créer un emploi dans la logistique. La préparation des commandes, le dépôt, tout cela est chronophage et le temps passé là, n’est pas investi ailleurs. Cela va être le gros chantier de 2022 !

Pour conclure, nous souhaitons être réellement transparentes avec vous, et montrer la face B de Peau-Ethique ; la vie d’entrepreneures, les doutes, les réussites, les joies, les peines ! On a déjà fait le bilan des 6 mois de reprise !

5 Responses

  1. devers

    Merci de votre transparence financière.
    Continuez à fabriquer de beaux produits.
    Et à quand les pyjamas hommes?
    Amicalement
    François Devers

    • Ludivine

      Merci François,
      On devait en faire mais on a eu un soucis de tissu, les quantités étaient trop importantes. Du coup le modèle est prêt on attend juste de voir si avec ce tissu on va aussi pouvoir faire d’autres produits. Mais on va les sortir !
      Merci pour vos encouragements

  2. Epinat-Lang Nathalie

    Bravo.
    Les modèles, les coupes sont top pour les sous-vêtement et résistants.
    Juste pour les pyjamas taille 36 trop grand pour moi. A quand la taille 34 pour les petits gabarits comme moi.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.