La quinzaine du commerce équitable … ET APRES ?

Classé dans : Commerce Equitable | Commentaires: [ 2 ]

 

Je me suis fait rire toute seule, j’ai lu les premiers billets que j’avais écrit sur le commerce équitable (et sa quinzaine), cet engagement, cette envie que les achats changent en faisant un acte citoyen. Mes coups de gueule contre la GMS…
Ahahah le LoL est intense.

Je te rassure je suis toujours la même (niveau des convictions), mais mon point de vue a bien changé.

Nous travaillons toujours de manière équitable et éthique en rien cela a changé notre manière de travailler, mais aujourd’hui je vois que l’achat équitable (ou responsable) qui motivaient les acheteurs commence à disparaître. J’entends on achète plus forcement par conviction de faire un achat militant (oui c’est la baba anti-capitaliste en moi qui s’exprime, nous l’excuserons)

Je sais pas pourquoi. Si je me dis c’est car ils vivent dans la crainte de se faire avoir. Que le produit qui est vendu avec un label équitable ne soit pas produit dans des super normes, que finalement le fait de payer plus n’est pas forcément un gage. Qu’un label ne veut plus rien dire. Que finalement pourquoi acheter équitable, en France aussi on a besoin d’achats…

Je suis fatiguée de toujours ces mêmes arguments. Moi je n’ai pas changé ma façon de consommer pourtant je n’aime toujours pas d’amour le label Max Havelaard mais bien 50% de mes produits sont labellisés MH donc commerce équitable (le thé, le chocolat, le café, le sucre, les jus, les gâteaux…)

SoieSFE9_9456Copyright Peau-Ethique

Moi aussi j’ai vu une multitude de reportages sur le commerce équitable. Moi aussi chaque fois j’ai eu envie de pleurer en me disant que ça avait bien changé. Mais au fond c’est ça la mondialisation… Je ne suis pas fière ou heureuse, c’est un constat. Le commerce équitable a ses limites.
Exemple maintenant un produit labellisé MH ne devra plus être 100% équitable un faible pourcentage suffit. Est-ce que ça me fait plaisir car cela veut dire que finalement il va y avoir un accès plus grand aux produits équitables. Pas du tout en fait. Je trouve que c’est même la porte ouverte à toutes les fenêtres. Mais ce n’est que mon avis de consommatrice.
Je prends mon exemple qui est le vêtement bio fabriqué de manière équitable (ou éthique). Cela veut dire que si le tissu est équitable il sera labellisé Commerce Equitable, par contre quid de la fabrication. Ben on s’en fiche. La fabrication peut être faite dans des ateliers de la sueur ils auront quand même le label MH. C’est une aberration mais c’est comme ça. Préparons nous à vivre une grande période de GreenWashing.

L’exemple que MH donne à tout bout de champs, c’est Mars. Mars va être un produit équitable alors qu’il n’aura que 20% de cacao issu de production équitable. La reponse de MH à ça c’est donner plus d’opportunités aux producteurs. Mais ils ne voient pas du tout le Malaise. Je suis je dois te l’avouer un peu choquée..  Mais bon business is business…

Malgré tout je sais que ce que Peau-Ethique a mené depuis quelques années au Cambodge, Pérou, Inde les actions sont des actions concrètes et réelles. Avec un véritable impact sur la vie des employé(e)s des ateliers.

Brésil été 2012Copyright Patrick Piro

Toutefois n’oublions pas que malgré tout nous faisons du business et non de l’assistanat. Chacun est là pour avancer avec l’autre, pas un au détriment de l’autre. La grosse différence avec le commerce traditionnel.
Bon je le rappelle au cas où mais chaque commande est pré-financée comme ça le partenaire ne s’endette pas pour acheter la matière première (si nous ne la fournissons pas). Alors oui c’est délocalisé. Oui je sais. C’est mal. Mais les employés sont payés bien plus que le SMIC du Pays (qui oui je sais n’est pas un salaire français). Des actions sociales sont mises en place en fonction des ateliers (écoles, garderie, dispensaire…)
Alors oui c’est pas grand chose. Mais nous ne sommes pas une grosse société avec des millions de profit !

Alors ne crois pas que acheter un produit équitable ne change rien. Ça change beaucoup.

2 Responses

  1. Marie B. Wolf

    (Puisque je fais un break des réseaux sociaux, c’est l’occasion de te laisser un commentaire 😉 )
    Je suis « sur les fesses » de lire ça O_o et ça me fait penser à certains labels de cosmétiques éco/bio.
    Je trouve vraiment dommage de se contenter du minimum…
    Merci de nous informer et de nous aider à rester vigilants!
    (et, du coup, on fait quoi/comment pour faire « le mieux »?)

    • Ludivine

      Ben faire le mieux c’est difficile. Je pense qu’il faut être bien vigilent lorsque l’on fait ses achats et que si on a un doute demander à la marque quels sont ses engagements…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.