Quand la Mode tue les populations pauvres

Classé dans : Commerce Equitable | Commentaires: [ 5 ]

Quand j’ai vu l’horreur au Bangladesh j’ai eu envie de vomir. Vraiment. Tu vois comme si on avait des œillères devant les yeux et que le temps d’un instant on nous les avait ôtées.

Ce qui me rend le plus malade à ce jour c’est que ce sont des gros groupes de l’industrie de la mode, qui font du profit et qui vont travailler dans des usines à bas coûts.

Tu vois en gros la délocalisation, je m’en fous, mais si tes employées tu les traites pas dignement, tu les fais travailler dans des endroits insalubres où ils risquent leur vie je dis à un moment faut quand même pas pousser. Le profit à ses limites.

Car là il y a eu des morts alors on en parle, mais les marques concernées, celles qui ont fait travailler cette usine au Bangladesh ont-elles communiqué dessus, ce sont-elles excusées, ont-elles expliqué pourquoi elles faisaient fabriquer dans un endroit si insalubre. Non, c’est silence radio. Et tu vois c’est ça qui me gêne le plus. Ces marques qui font un C.A.  de rêve qui exploitent leurs ouvriers font genre « non mais on savait pas » ou « non mais c’est juste des échantillons qu’on a lancé c’est pas la production » et tu sais ce que j’ai envie de dire. BULLSHIT oui !! Car nous on est dans le textile, OK c’est équitable, éthique, mais dans les pays on y va, on va dans les ateliers. Donc ils savaient et ils ont laissé faire.

Y’a d’autres exemples, comme le géant suédois qui a des problèmes au Cambodge (exploitation des ouvrières…)

Mais bon, tant que le consommateur préférera la mode à bas coût, ou pas forcément à bas coût mais la mode du fast-fashion … alors nous serons un peu comme des Don Quichotte !

Voilà, la quinzaine du commerce équitable va commencer, le moment de se poser la question d’où vient mon vêtement, par qui est-il fabriqué… (le moment bien-sûr d’acheter de la lingerie bio !!)

SoieSFE9_9456(Copyright Peau-Ethique)

5 Responses

  1. Anne

    moi aussi ça m’a fait un gros choc quand j’ai vu à la tv des reportages comme du poison dans nos vêtements ou toxiques fringues.
    Il y a la responsabilité des consommateurs, qui ne se posent pas les questions: où par qui comment mes vêtements sont fabriqués. Toute une éducation à faire, qui ne se fait pas à l’école bien entendu, comme tout ce qui concerne l’écologie, ce qu’on mange, etc…
    Les gouvernements de font rien non plus.
    Il faudrait qu’on arrête de prendre les vetements pour du consommable vite jetable, favorisé par les prix dérisoires des chaines de fringues…

    • Ludivine

      Moi je me dis à force de le dire et de l’écrire mes moulins vont commencer à diminuer 🙂
      Mais bon ça me débecte un peu quand même …

  2. lilibulle

    Ce qui me sidère aussi, c’est le silence des journalistes sur les entreprises qui étaient sur le site. Nous étions à Rome au moment des faits et absolument rien n’était mentionné sur le nom des entreprises. Parfois j’ai l’impression que les médias participent entièrement à cet aveuglement.

    • Ludivine

      Surtout qu’en Italie il y a Benetton qui fait parti des marques présentes dans l’usine…

  3. M bio & éthique

    Le pire, c’est que ce ne sont même pas des marques « petits prix »… Ben… a déjà été cité dans les marques qui utilisent des produits toxiques par Greenpeace, d’ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.