Retour sur le Meat Free Monday

Classé dans : Ecologie | Commentaires: [ 0 ]

Il y a plus de 10 ans nous vous avions proposé un article sur le Meat Free Monday. Aujourd’hui nous vous proposons une mise à jour de cet article !

A titre personnel j’ai réellement épousé ce mouvement pour arrêter totalement la viande depuis quelques années. Le but de cet article est juste un partage d’expériences et non un discours pro-végetarien.

Le déclencheur qui a réellement fonctionné pour moi a été d’intégrer la viande sous un point de vue écologique. Même si personne ne peut être insensible à la souffrance animale.

Quand j’ai commencé on m’avait dit « tu te dis écolo et tu manges de la viande il y’a un problème quand même », bah j’utilise bien une voiture aussi donc cet argument est vraiment zéro pour moi. Je pense sincèrement que chacun fait comme il peut et quand il veut. Avoir un discours radical ne sert à rien. Réfléchir à une consommation intelligente et raisonnée est le but de ce blog. Même si nous essayons plus d’y parler de mode.

Du coup le Meat Free Monday kézako ? (pourquoi ce mot ?!)

C’est choisir de ne pas manger de viande/produit animalier le lundi pour réduire son empreinte carbone.

Le GIEC fait un état des lieux de la consommation.

Je pense que l’urgence climatique est une de mes plus grosses angoisses, car impression qu’on nous culpabilise. Alors effectivement manger de la viande à un (lourd) impact carbone et si on (les sociétés occidentales) continuent comme cela on avance dans le mur. Effectivement les régimes végéta(l)riens ou flexitariens nécessitent moins de sols et émettent moins de CO2 car ils n’incluent que peu voire très peu ou pas du tout de chair animale.

« Les régimes équilibrés, à base de plantes comme ceux basés sur des céréales compètes, des fruits et légumes, des noix et graines et des produits animaux issus de systèmes résilients, soutenables et à basses émissions de gaz à effet de serre présentent des opportunités majeures pour l’adaptation et l’atténuation tout en générant des co-bénéfices significatifs en matière de santé humaine« 

Rapport du GIEC – 8 Août 2019

rapport GIEG consommation de viande
Rapport du Giec, 2019

Du sol à l’assiette adaptons notre consommation de viande

« La principale raison pour laquelle réduire la consommation de viande est une mesure d’adaptation est qu’elle réduit la pression sur les terres et les eaux, et donc notre vulnérabilité au changement climatique et les limitations d’intrants« 

Rapport du GIEC – 8 Août 2019

On sait donc que diminuer sa consommation de viande a un impact positif sur l’environnement. Alors pourquoi ne pas commencer une fois par semaine. Les petits ruisseaux font toujours de grandes rivières. Aujourd’hui il est facile de bien manger même si on fait le choix de ne plus consommer de viande. Il existe de nombreux livres de cuisine, auteur.e.s, blog, instagram !

Le choix du Meat Free Monday est un choix engageant mais non culpabilisant. Le lundi c’est simple on fait le choix de ne plus manger de viande. C’est un jour par semaine et au final c’est 15% de réduction de la consommation de viande. 

On commence lundi ? 

+ Consulter le rapport +

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.