La couleur des sentiments – Kathryne Stockett

Classé dans : Livres | Commentaires: [ 0 ]

Ou critique de livre # 10

urlRésumé rapide : Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Mon avis : Autant le dire de suite je trépignais pour lire ce livre, que tout le monde annonçait comme le succès de l’année 2010, avec deux ans de retard et une adaptation cinématographique plus tard j’ai pu avoir ce fameux livre entre mes mains et vraiment j’ai a-do-ré. Depuis un moment je ne trouvais plus le livre qui me faisais vibrer, et La Couleur des Sentiments remporte tout haut la main. On est plongé dans le Mississippi des années 60 où la ségrégration fait rage. Deux mondes s’opposent, les riches blanches qui ne considèrent pas vraiment comme des personnes les employées Noires qui outre comme Aibileen élève Mae Mobley, alors que sa mère Elisabeth Leefolt ne s’en occupe pas. Skeeter la blanche qui prend conscience du rôle des blancs et qui veut changer les choses alors que sa mère a une bonne et qu’elle même a été élevé par une bonne. On détèste royalement Hilly qui voue une haine aux noirs, elle a même fait une loi pour que les noirs (surtout les bonnes) aient des toilettes séparés que ceux de leurs patrons, ben oui on sait jamais si les blancs attrappent des maladies… Oui Hilly on a envie de la claquer plusieurs fois.

Par contre Celia, est une des seules patronnes blanches qui ne considère pas sa bonne comme une employée, mais la voit plutôt comme une amie.

En fait ce livre, je me dis que les étroits d’esprits devraient le lire, car OK ça se passe aux US et que nous on est pas concernés car on a jamais eu de bonnes ect… mais on y parle de racisme et ça dans toutes les sociétés il y a ce genre de problème. Cependant, ce livre a une dimension humaine et est bourré d’émotion. Bref un conseil lis le !!

J’ai pas vu l’adaptation cinématographique (j’attendrai qu’il soit sur Canal) mais j’ai vu que les actrices qui jouaient Aibileen et Minny ont été nommées aux oscars. Quelqu’un a vu le film, il est bien ?

Articles similaires

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.