J’ai testé pour vous : la cup menstruelle

Classé dans : Beauté | Commentaires: [ 2 ]

Alors je mets les deux pieds dans le plat, je viens de re tester la cup menstruelle.

Pas de gaieté de cœur je vous avoue, mais je me suis dit qu’il fallait que j’arrête les tampons. En effet comme tout le monde le sait la marque tampax contient des OGM dans le coton (je te fais gré de tout le chapitre sur la dioxine). Je fais le nécessaire pour ne pas en manger, pour ne pas être en contact avec et paf je mets des tampons. On repassera pour la logique.

Soit j’avais essayé la cup il y a une dizaine d’années, pas franchement une réussite. Fuite sans arrêt, jamais mise en place correctement, inconfort… Bref au bout de 3 tests j’avais vite abandonné et retourné aux tampons qui malgré tout sont bien pratiques.

1

Sauf que, je me suis dit que bon fallait quand même refaire le test.

J’ai donc racheté une cup. Bon alors car on est dans le sans langue de bois, c’est quand même spécial la cup. Vraiment hein.

J’ai toujours des fuites, je dois sans doute la mettre mal mais excuse moi j’ai jamais eu l’habitude depuis que je suis réglée de me mettre des doigts dans le vagin (tampon avec applicateur ma vie). Donc je me dis qu’il faut que je prenne mon mal en patience.

Par contre ça me dégoûte toujours autant. Oui le mot dégoûter est parfaitement adéquat.

J’aime pas voir mon sang (on en avait déjà parlé et je sais que pour certaines c’est une manière de contrôler un peu son corps de voir son sang mais moi ben ça me dégoûte). Et on va pas se mentir c’est aussi « particulier » de mettre et enlever une cup. Je t’avoue que j’aime toujours pas.

C’est compliqué de vouloir être écolo, vraiment. La je me dis que de un je me pollue plus et que de deux je ne pollue plus la planète et que surtout ça va me coûter bien moins cher (car oui y’a pas de petites économies), mais est-ce ça le prix à payer ? Vaste question.

(Bon j’avais écrit cet article il y a 3 mois depuis je maîtrise et j’ai plus de fuites, donc patience et courage !)

2 Responses

  1. Nyenna

    Bonjour,

    La cup tout le monde en parle, beaucoup y viennent et je n’entend que des avis positifs et ravis de cette petite révolution.
    Attention toutefois, au risque de jouer les rabats-joies, il faut bien considérer le fait que le système « ventouse » qui fait que la cup tient dans le vagin, peut devenir néfaste, sur le long terme.
    Je m’explique, ce fameux effet ventouse (plus le poids du sang dans la cup) exerce une pression sur le périnée, muscle, ô combien important puisque c’est lui qui permet à toutes nos viscères de tenir bien gentiment dans notre ventre et de ne pas se vider sur le tapis quand on se lève !
    Or, l’accumulation de pressions internes sur le périnée contribue à le distendre (s’il n’est pas musclé régulièrement, comme n’importe quel autre muscle en fait…). Et, je vous le donne en mille, un périnée trop distendu; c’est un périnée qui ne peut plus rien tenir. Sur le long terme, on peut ainsi dire bonjour aux fuites urinaires, anales et autres ravissantes descentes d’organes.

    Ceci n’est pas un édito anti-cup, bien au contraire, il faut pouvoir s’accommoder de nos règles sans trop nous foutre en l’air avec des produits chimiques. Pour autant, il faudrait faire attention à ne pas l’utiliser de façon trop intense style : oui pour la cup en extérieur, pendant un laps de temps plutôt restreint et en intérieur préférer la bonne serviette à l’ancienne (lavable et en coton bio certifié GOTS ;P)

  2. Juliette

    Les serviettes lavables c’est très bien. On peut l’associer à des tampons achetés en magasin bio si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.