Et pourquoi pas le seconde main !!

Classé dans : Mode | Commentaires: [ 0 ]

J’ai mis du temps mais ça y’est moi aussi je me suis mise au seconde main.

Je ne suis pas du tout adepte du minimalisme même si je suis bien placée pour savoir que l’industrie de la mode est un des plus gros pollueurs, mais que voulez vous j’adore les vêtements.

shopping1

J’ai mis du temps à me mettre au seconde main, car pour moi c’était forcement des vieux trucs, abîmés, passés de mode qu’on se débarrassait. Et puis ma penderie débordait de vêtements que je ne portais plus (parfois neufs smiley lève les yeux aux ciel) je me suis dit qu’il fallait que je m’en débarrasse d’une manière intelligente. Il y a les dépot-ventes (mais dans ma ville le seul qu’il y avait a fermé), les vide-greniers j’avoue que j’ai une dizaine de vêtements donc … il reste donc internet. Et là il y a le choix, Ebay, Vide-Dressing, Vinted… (j’ai personnellement choisi Vinted car la facilité).

Bref, je me rends compte que je ne suis pas seule à vider mes placards et qu’on participe toutes à une sorte d’économie circulaire. En redonnant une deuxième vie à un objet dont l’obsolescence est programmée je me dis qu’à mon petit niveau je courcicuite la grande industrie de la fast fashion. Attention je vais continuer à acheter neuf car j’adore les fringues et qu’il faut bien que les commerces vivent (suivez mon regard), mais je trouve que c’est une bonne alternative à tous ces géants, et surtout on peut trouver des fringues en coton bio et commerce équitable dessus.

Alors oui le seconde main est à la mode, mais il répond surtout à des besoins d’une société qui changent. On essaie de consommer différemment. D’ailleurs l’occasion a toujours existé aujourd’hui il se démocratise juste !

Quelques chiffres :

60% de vêtements usagés en France collectés  en 2016 (source ConsoGlobe)

48% des Français donnent leurs vêtements à des asso (source EcoTC)

91,2% des vêtements collectés en 2013 ont été revalorisé (source EcoTC)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.