Endométriose mon amour

Classé dans : Vie quotidienne | Commentaires: [ 0 ]

Mois de mars oblige, nous allons parler Endométriose. Avec Khaira (notre alternante) on vous a préparé des thématiques plutôt cousues mains. A titre personnel je vais continuer cette chronique pour parler de mon endométriose.

On ne va pas refaire toute la génèse, différents articles sont disponibles sur le blog notamment celui là. Cette année tout le monde a entendu parler d’endométriose car le chef de l’état a décidé d’établir une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose.

Pour la reconnaissance de l’endométriose dans la liste des ALD30

Alors je vais essayer de rester neutre. Je vais pas commencer par « il était temps !! ». Cependant pourquoi ne pas reclasser l’endométriose comme une ALD. J’avoue que au départ cela m’a fait sourire je me suis dit « relax c’est pas grave quand même ». Et certes vu d’autres maladies il y a effectivement pire. Sauf que c’est une maladie qui coûte cher. Les dépassements d’IRM jamais pris en compte, les spécialistes, les traitements ect… Vraiment je le reprécise mais je sais que ce n’est pas « grave », mais pour certaines (les plus précaires) elles ne peuvent se soigner.

A titre personnel, quand j’ai voulu faire une conservation d’ovocytes on m’a dit d’aller en Espagne. Alors que en France cela aurait dû être pris en charge. On m’a « enlevé » cette option. Car en Espagne cela a un coût.

Alors oui je prends ma carte de militante et je demande à ce que l’endométriose soit reconnue ALD30. Quand on a lancé notre culotte de règles en coton bio, j’ai pu parler de la maladie, de mon quotidien. Et pour une fois je me sens légitime dans quelque chose. On ne fait pas du business autour de l’endométriose. On dit simplement que nous reversons sur chaque culottes vendues, 1€ à Endomind pour la recherche. Car à ce jour il n’y a pas de fond dédié à cette maladie. Sans les dons privés il n’y a pas de recherches, pourtant une femme sur 10 est concernée, ce n’est pas rien.

Je vous invite à lire la tribune de Myriam Poulain pour que l’endométriose soit inscrite en ALD

Le nom de cet article est librement inspiré du podcast Endométriose mon amour réalisé par la talentueuse Marie-Rose Galès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.