Des rasoirs jetables se prétendant écologiques…

Classé dans : Marketing | Commentaires: [ 8 ]

…Bienvenue dans la sphère du Greenwashing !!

On se demande comment une marque prônant une consommation abusive en proposant des produits jetables peut-elle orienter sa communication autour d’arguments écologiques !! il fallait oser quand même. Les rasoirs électriques ne seraient pas l’alternative plus responsable aux produits jetables incitant à surconsommation ?
Alors certes, cette campagne autour d’Ecolutions ne datent pas d’aujourd’hui, mais « elle vaut quand même le détour »…

Rasoirs_ecolution

Du bioplastique…

La réponse ? c’est Bic qui nous la donne avec sa gamme de produits verts « Ecolutions » ! Que signifie ce terme ??? Des rasoirs fabriqués à partir de « bioplastique » (oui oui  vous avez bien compris comme si du bioplastique ! N’oublions pas que le plastique est obtenu à partir du pétrole). Petite explication, ce dernier est issu  d’un procédé chimique qui transforme le glucose en plastique (fabriqué à partir du maïs qui soit dit en passant, est un maïs américain plein de pesticides, et peut-être même d’OGM !)

Des bio-pigments…

La marque a tout misé sur la vague Green en changeant son identité visuelle, après le célèbre orange, elle est passée au vert… un argument tellement plus vendeur. Et côté couleur, la marque se targue d’utiliser des bio-pigments d’origine végétal pour obtenir ce fameux vert…

Un packaging responsable…

La marque utilise l’argument responsable jusque dans la promotion de son packaging !

Et d’un : la marque s’engage à réduire son empreinte écologique en réduisant le volume de l’emballage.

Et de deux, l’emballage est imprimé sur papier 100% recyclé à l’aide d’encre végétale

Et Bic va encore plus loin en n’augmentant pas le prix de ces fameux rasoirs, la marque utilise l’argument « on peut consommer responsable et pas cher… ». (ça serait bien si le produit était vraiment écolo…)

Opération réussie : 10/10 côté Greenwashing !

Et depuis Avril 2010, « Bic invente le rasoir recyclable »
Depuis ce mois d’Avril, pour se donner une bonne conscience, la marque a mis en place une opération de recyclage (bicrecycle.com) de ces produits jetables ! postez 10 rasoirs Bic gratuitement et la marque s’engage à leur donner une seconde vie… Bonne initiative si on ferme les yeux sur le reste…

Séverine

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Responses

  1. Séverine

    @laurence oui je suis d’accord c’est beaucoup mieux côté écologie… ou même autre alternative encore plus bio les hommes peuvent se laisser pousser la barbe… après c’est une question de goût !

  2. Elian Eychenne

    LUBRASTRIP BIO?

    Et pour couronner le tout, voici ce qu’on trouve comme ingrédients dans la bande lubrifiante de leur soit-disant rasoir jetable « écolo » :
    PEG-115M, TOCOPHEROL, POLYSORBATE 20, ALOE BARBADENSIS, BHT!!!!!!!!!!!!!!!!

    Et à côté de ça, ils nous font tout un laïus sur le fait que les manches de leur rasoir « vert » contiennent des « Bio pigments » d’origine végétable!

    Quelle bio-escroquerie!

  3. Ludivine

    @Sophie

    oui je mords et je griffe
    non mais pour BP il commence à y avoir une grosse pagaille dans le monde de l’internet, la question sauront-ils gérer la crise mieux que Nestlé ?

  4. flo

    Très interressant comme article, mais je prefere les bijoux plus « discrets »

  5. Miss Violette

    Pfff c’est vraiment pas cool qu’ils n’est pas parlé de vous.. Alors qu’au final tu as une belle double page (faut voir le bon côté des choses)..

  6. ty

    Fan de SIGG

    Pourquoi pas c’est une bonne idée à creuser
    bonne journée
    ty

  7. René

    Bioplastique

    Pour compléter le tableau, suite à la dernière étude réalisée sur les rats « gavés » avec du maïs à base d’OGM, force est de constater le « greenwashing » utilisé par les industriels utilisant le PLA comme alternative aux plastiques traditionnels.

    Tout comme les agrocarburants de 1ere génération, les bio plastiques étant issus de denrées alimentaires (compostables mais non biodégradables) reprennent les mêmes erreurs sans vouloir tenir compte des dommages collatéraux environnementaux, écologiques ou sociétal:

    – Détourner tout un pan de l’agriculture de sa vocation première, nourrir l’humanité à des fins marketing,

    – Détourner une ressource planétaire restant limitée: l’eau ( pour mémoire, pour récolter 1 kg de maïs, avec ou sans OGM, 200 litres d’eau sont nécessaires…)

    – D’intégrer des additifs toxiques avec un grand danger de contaminer la filière des PET si ils sont recyclés avec…

    – De réduire nos émissions de CO2 en cas d’incinération de ces produits à base de PLA (très positif en soi) mais se gardant bien de mentionner que l’incinération des PLA provoque des émissions de Méthane, gaz 38 fois plus toxique que le CO2….

    – D’obtenir un Eco Bilan pire que celui d’utiliser des matières plastiques sans parler ACV.

    Des solutions alternatives environnementales, écologiques, viables économiquement existent et se démarquent des controverses actuelles liées à la fabrication des bio plastiques.

    Les solutions proposées sont de viables économiquement, argument majeur, et existent à partir de la biomasse par l’utilisation de matières renouvelables (fibres végétales) d’origine non alimentaire, biodégradables et compostables, sans additifs toxiques, sans OGM et surtout sans avoir recours à la nouvelle mode du « greenwashing ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.